Kortrijk Xpo
11 & 12 mai 2023

A@W Newsletter

La RA et la RV promises à un bel avenir sur le chantier ?

10 novembre 2022

La réalité augmentée et la réalité virtuelle sont aujourd’hui omniprésentes. Afin d'explorer les perspectives d’avenir de ces deux technologies sur les chantiers de construction, le CSTC a démarré il y a trois ans un concept expérimental avec Flanders Industrie 4.0 intitulé ‘ConstructionSite Vision’. Ce projet, réalisé en collaboration avec la haute école Howest et la société Sirris et avec le soutien de l’agence VLAIO, lui a permis de tester le potentiel d'utilisation de la RA et de la RV dans un avenir proche.


Par Jan Hoffman



La société Orac Decor, basée à Ostende, conçoit des concepts d'aménagement intérieur innovants destinés à être utilisés sur le mur. © Orac Decor

 

Ce qui est intéressant dans ce projet expérimental, c’est que plusieurs concepts ont été testés en pratique. L’un d’entre eux était un projet de l’Ostendais Orac Decor, où Howest a testé via un Cas d’Utilisation dans quelle mesure la RA se prête à la conception d’espaces personnalisés. Nous avons rencontré Ellen Vandenbruwaene, agent de liaison et coordinatrice des travaux de fin d’études à Howest, pour qu’elle nous en dise un peu plus.

 

Les évolutions technologiques sont énormes


De manière générale, madame Vandenbruwaene note une évolution énorme des avancées technologiques en trois ans seulement, décuplant le potentiel du monde virtuel pour la réalité. L’évolution se poursuivant avec la même rapidité, on peut donc supposer que la RA et la RV sont promises à un avenir intéressant dans le monde de la construction au sens large, dans un futur plus ou moins immédiat.

 


Placer des objets 3D sur un mur. © Howest

 

“Nous nous sommes intéressés aux différentes façons dont les produits de ce fabricant de décoration intérieure pouvaient s'intégrer dans des espaces variés", explique Ellen Vandenbruwaene. “Nous avons testé la RA pour la configuration aux endroits et sur les murs choisis pour l’installation de ces produits. Avec comme support une tablette ou un smartphone.”

 

La conclusion générale ne laisse planer aucun doute : la RA a un bel avenir devant elle. Surtout lorsqu'un fabricant dispose d'importantes données exclusives (comme c'était le cas ici). Il y a encore quelques détails à roder, mais rien qui ne puisse être résolu.

 

Visualisation à l’ère numérique


“La RA est une technologie particulièrement intéressante dans le fait qu’elle permet de visualiser énormément de choses. Nous vivons à l'ère du numérique, ce qui signifie que nous sommes entourés d'images. Nous disposons de données 3D – pour le BIM, entre autres – que nous pouvons convertir de diverses manières, par exemple via des moteurs de jeu classiques. Ce qui montre que la création d’une application RA est de plus en plus accessible.”

 


Ellen Vandenbruwaene est agent de liaison à Howest, où elle coordonne des travaux de fin d’études. © Howest

 

“Aujourd'hui, il existe déjà des logiciels plug&play permettant de visualiser rapidement les données. Mais pour une application de RA sur mesure, il reste encore évidemment du travail de développement. Par conséquent, la courbe d'apprentissage pour l'utilisation de cette technologie est encore importante, mais comme elle se perfectionne constamment, elle gagne en accessibilité. D'ici quelques années, même les personnes ne travaillant pas dans le développement devraient pouvoir s’en servir.”

 


Visualisation des objets décoratifs en 3D d'Orac Decor. © Howest

 

Des lacunes dans la pratique


Le Proof of Concept chez Orac a néanmoins mis en lumière quelques lacunes. Par exemple, la technologie ne semble pas encore prête pour une précision au millimètre près. Le matériel s’avère lui aussi parfois peu pratique à utiliser :

“Et s'il y a bien une chose essentielle dans le monde de la construction, c'est la précision, associée à des outils pratiques. Pour créer des applications de RA, on se tourne généralement vers les tablettes et les smartphones, mais ceux-ci ne sont évidemment pas toujours sûrs dans un environnement plus rude, comme un chantier. Ils doivent en outre être manipulés tout en tenant l’application à la main.”

 

“Les lunettes de RA ou plutôt de RM sont également problématiques. Les lunettes de RM (réalité mixte) sont un peu les petites sœurs de la RA et permettent de visualiser le monde différemment de la réalité. Ces lunettes peuvent entraver la sécurité sur le lieu de travail. Il existe, par exemple, déjà un casque équipé d'une lentille holographique, mais il ne résout pas complètement le problème car il nécessite une luminosité vraiment spécifique. Quand l’environnement est trop lumineux, l’écran est parfois à peine visible et le moindre grain de poussière peut perturber le rendu. De plus, ce type de lunettes n’est pas bon marché et reste très fragile. Pour l'instant, le prix n'en vaut pas la peine, d’autant que les batteries n’ont pas une très longue autonomie.”

 

L’avenir s’annonce prometteur


Tout cela semble assez négatif, mais ce n’est pas le cas. Comme pour les autres cas, la conclusion d’Howest, c’est que la RA a un grand avenir devant elle dans le secteur de la construction.

 

“Ces tests pratiques nous laissent entrevoir un bel avenir pour la RA au sein de la construction”, conclut Ellen Vandenbruwaene. “Il ne reste plus qu'à attendre le bon matériel. Pour cela, nous avons besoin de l’engagement des entreprises, qui doivent continuer à développer cette technologie et ne pas hésiter à expérimenter. Cela nous permettra d’améliorer le hardware et d'ouvrir plus rapidement la voie à une industrie où la RA pourra déployer tout son potentiel et démontrer sa valeur ajoutée.”

 


Howest ouvre un laboratoire de réalité étendue (XR), qui couvre des formes représentatives telles que la RA, la RM et la RV, ainsi que les domaines intermédiaires, pour les visites d'entreprises. © Howest

 

“Nous invitons tout le monde à visiter notre laboratoire XR. XR est l’abréviation d’Extended Reality (réalité étendue) et comprend les formes représentatives comme la réalité augmentée (RA), la réalité mixte (RM) et la réalité virtuelle (RV), ainsi que tout ce qui se situe dans les intervalles. Cela peut être intéressant pour les entreprises qui s’interrogent et veulent en savoir plus sur la réalité étendue. Dans notre labo XR, nous proposons des démos sur demande, afin de stimuler l’implantation de cette technologie.”


La RA et la RV promises à un bel avenir sur le chantier ?
Retour à l'aperçu

A@W Newsletter

Tenez-vous informé(e) et abonnez-vous à notre newsletter mensuel!

>> S‘abonner

Intéressé(e) par de la visibilité dans notre newsletter ?

>> Cliquez ici ! 

En collaboration avec

 

 

 

Design & Plan

Partenaire média

Media